Logo du blog zimplyfy avec bulle et feuilles en bleu comme symbole du blog
deux avions volent dans le ciel rouge au coucher du soleil

Mal de mer, décalage horaire & Co. - Que faire en cas de mal des transports ?

Les vacances d'été tant attendues approchent, nous voulons enfin nous détendre et nous faire plaisir, mais parfois le corps ne suit pas facilement. Le voyage peut déjà être une première épreuve pour certains, avec des vertiges et des nausées. La nourriture inhabituelle peut être difficile à digérer et les moustiques peuvent rendre fou. Attention au mal des transports !

Mais bien sûr, nous ne voulons pas nous laisser voler le plaisir de nos vacances ! Le mieux est de s'informer avant le voyage sur l'une ou l'autre des embûches qui peuvent nous attendre.

Maladies typiques pouvant survenir en vacances

Mal de mer/de voyage

Il n'y a pas que sur un bateau que l'on peut avoir le mal de mer. Le mal des transports peut également se déclencher en voiture, en train ou en avion. Il est déclenché par des stimuli de mouvement inhabituels qui perturbent le sens de l'équilibre. L'organe de l'équilibre dans l'oreille enregistre le mouvement de la conduite, mais l'œil perçoit des impressions de mouvement différentes et le corps réagit à ces différentes informations. Les symptômes du mal des transports sont très variés et sont encore aggravés par une grande excitation ou par la peur. Beaucoup réagissent par des vertiges, des vomissements, Maux de tête, Fatigue ou de la transpiration.

Le côté d'un grand bateau au coucher du soleil sur l'eau

Si vous avez rapidement le mal des transports, vous pouvez le prévenir en choisissant la bonne place :

  • En voiture ou en bus il est utile de se placer à l'avant. Le fait de regarder dans le sens de la marche, vers un point fixe à l'horizon, aide le sens de l'équilibre à se stabiliser.
  • Sur le bateau il est utile d'aller à l'air libre et de regarder également l'horizon. C'est au milieu du bateau que l'on ressent le moins de variations.
  • Sur le site Avion les places au-dessus des ailes sont les plus calmes.

En outre, il est conseillé de ne consommer que des aliments légers avant et pendant le voyage et d'éviter l'alcool et les cigarettes. Pour certaines personnes, mâcher du chewing-gum peut aider. Il existe également des chewing-gums de voyage spécialement conçus pour lutter contre les nausées.

Pendant la conduite, il ne faut pas lire ou regarder son smartphone, donc ne pas baisser les yeux.

Se distraire peut être un bon moyen de lutter contre le mal des transports, surtout chez les enfants. Pendant le trajet, la musique, une pièce radiophonique ou un podcast peuvent offrir la distraction nécessaire.

Décalage horaire

Le décalage horaire n'est pas une maladie en soi, mais plutôt une perturbation de son propre biorythme. Lors de voyages lointains, on traverse souvent plusieurs fuseaux horaires en très peu de temps, alors que notre propre horloge interne est encore réglée sur l'heure du lieu de départ. Ce changement peut prendre du temps et affecter le bien-être. Les vols vers l'ouest allongent notre journée, les vols vers l'est raccourcissent le rythme normal de la journée. Il est souvent plus facile pour le corps d'assimiler un vol vers l'ouest.

Une horloge est accrochée à un mur bleu, en dessous se trouve une étagère avec un pot et un ananas.

Les symptômes typiques du décalage horaire concernent Sommeil et l'appétit. Après un vol vers l'Est, il est souvent difficile de s'endormir à l'heure habituelle, alors qu'en voyageant vers l'Ouest, on se fatigue plus tôt. Les troubles du sommeil entraînent de la fatigue et de l'irritabilité et peuvent provoquer des états dépressifs. Le changement soudain d'heure est parfois difficile à digérer et provoque une perte d'appétit et des problèmes de digestion.

En cas de décalage horaire, que tu te trouves à l'ouest ou à l'est de ton lieu d'origine, tu devrais vivre directement selon la nouvelle heure locale. Les premiers jours dans le nouveau fuseau horaire doivent être calmes, afin de ne pas surcharger directement le corps, et tu dois passer beaucoup de temps à l'extérieur. La lumière du jour aide le biorythme à s'adapter à la nouvelle heure.

Maladie gastro-intestinale

C'est justement pendant les premiers jours de vacances que l'estomac réagit souvent de manière sensible à la nourriture inhabituelle. Beaucoup pensent souffrir directement d'une intoxication alimentaire, mais c'est rarement le cas. Une intoxication alimentaire est provoquée par des toxines, c'est-à-dire des substances toxiques. En revanche, une maladie gastro-intestinale est généralement due à des germes ingérés par le biais d'aliments ou d'eau.

Pour anticiper une gastro-entérite, il est utile d'éplucher les aliments et de n'utiliser que de l'eau bouillie. Contrairement aux bactéries, les germes sont sensibles à la chaleur et peuvent ainsi être facilement détruits. Pour les boissons, on peut jouer la carte de la sécurité en ne buvant que des boissons industrielles en bouteille et en renonçant à l'eau du robinet, aux glaçons ou aux produits laitiers.

Mais si l'on souffre déjà de nausées, de douleurs abdominales et de diarrhée, il est important de boire beaucoup ! Les électrolytes vendus en pharmacie apportent les minéraux nécessaires à l'organisme et permettent souvent de se remettre rapidement sur pied.

Intoxication alimentaire

En cas d'intoxication alimentaire réelle, la personne concernée souffre de diarrhée, de nausées et de crampes abdominales. Un mal des transports à prendre au premier degré ! Les premiers signes apparaissent typiquement très rapidement après l'ingestion de l'aliment contaminé ou avarié. Les bactéries et les salmonelles qui peuvent provoquer une intoxication alimentaire se trouvent souvent dans les repas qui sont gardés au chaud et couverts. La volaille et le poisson sont particulièrement concernés. 

Ici aussi, il est utile de boire beaucoup d'eau et de thé, car le corps perd beaucoup de liquide à cause de la diarrhée. Les électrolytes, les bâtonnets salés ou les biscottes permettent de normaliser l'équilibre en sel. Il est important de dormir beaucoup et de se reposer pour que le corps puisse se rétablir. En cas de forte fièvre et de vertiges, il est préférable de consulter un médecin.

Piqûres de moustiques

De nombreuses destinations touristiques sont également des lieux où les moustiques sont nombreux. Les éternelles démangeaisons causées par les piqûres peuvent gâcher les vacances. De plus, les piqûres peuvent déclencher des réactions allergiques et des maladies infectieuses graves peuvent être transmises par les moustiques. Il est donc d'autant plus important de se protéger correctement contre les moustiques. 

Pour se protéger des moustiques, il est conseillé de porter des vêtements longs et clairs. Ceux-ci protègent également du soleil et les tissus respirants comme le lin sont agréables sur la peau. Les sprays anti-moustiques protègent de manière aiguë contre les piqûres et peuvent être vaporisés régulièrement sur les parties du corps non couvertes. Pour être tranquille la nuit, il convient d'installer des moustiquaires à toutes les portes et fenêtres. On peut également suspendre une grande moustiquaire au-dessus du lit.

Maladies infectieuses et tropicales

Les maladies tropicales les plus fréquentes sont le paludisme, la fièvre typhoïde, la paratyphoïde, la dengue et la fièvre Q. Avant de partir en voyage, il est important de se renseigner sur les maladies infectieuses qui pourraient être dangereuses dans le pays de destination. Le RKI a publié à cet effet une présentation claire de toutes les maladies associées aux voyages. Le site Internet du ministère des Affaires étrangères fournit également de nombreuses informations sur les maladies infectieuses et tropicales courantes. Personne ne devrait sous-estimer ces maladies de voyage !

Le soleil ne doit pas être sous-estimé !

Qu'il s'agisse de vertiges, de maux de tête, de papillonnements oculaires, de malaises, de nausées ou même d'évanouissements, la chaleur provoque des troubles circulatoires chez de nombreuses personnes. Nous partons souvent en voyage dans des pays où les températures sont élevées et qui mettent le corps à rude épreuve. 

Tu découvriras dans un autre article du blog ZIMPLYfy ce que l'on peut faire contre les maladies liées à la chaleur et comment les prévenir : Insolation, épuisement dû à la chaleur et autres - voici comment bien traverser la chaleur.

Une bonne protection solaire est incroyablement importante. Nous sous-estimons souvent la puissance des rayons du soleil. Mettre de la crème solaire sur tout le corps prend souvent trop de temps ou on est tout simplement trop paresseux pour s'en donner la peine. Mais le soleil est à prendre avec des pincettes, surtout dans les pays du Sud où l'on passe généralement ses vacances ! 

L'importance d'une bonne protection solaire et les effets d'un excès de rayons UV sur la peau sont également abordés dans un de nos articles de blog. Tu y trouveras également des conseils utiles pour un bain de soleil sain ainsi que pour les soins après le soleil. Ici, tu peux accéder au Articles de blog : Bain de soleil avec précaution.

Découvre nos recettes

Des méthodes naturelles comme les sprays spagyriques individuels de Zimply Natural permettent de traiter les troubles et de les soulager durablement.

Découvre d'autres blog post

Tout sur la santé holistique

L'enfant tire la langue. Un adulte est assis devant l'enfant.
Traiter la scarlatine avec ces remèdes de grand-mère
Tout le monde a certainement déjà entendu parler de la scarlatine, cette maladie qui entraîne des éruptions cutanées rouges et une langue framboisée. Ce sont surtout les enfants qui en sont très souvent atteints, mais les adultes peuvent aussi être contaminés. Mais quels sont les moyens naturels et les astuces...
Une femme tient un modèle d'utérus devant elle. L'utérus permet de reconnaître les signes de maladie du SOPK et autres.
Naturellement contre le SOPK - Le syndrome des ovaires polykystiques
SOPK - c'est un terme dont certaines personnes n'ont probablement pas encore entendu parler. Il s'agit de l'abréviation du terme compliqué "syndrome des ovaires polykystiques" et désigne une maladie hormonale qui entraîne de nombreuses restrictions. Elle peut, entre autres,...
Une femme se regarde dans le miroir et se passe un doigt sur la joue.
Aime ta peau : des approches naturelles pour traiter la rosacée
La rosacée - une maladie dont tu n'as probablement pas souvent entendu parler, mais que tu vois plus souvent que tu ne le penses. Cette maladie de la peau se manifeste par des colorations rougeâtres sur le visage et peut également être douloureuse. Comme l'apparence est aussi...
Gros plan sur un visage avec focalisation sur les yeux bruns
Conseils pour ta peau
Ton mélange individuel pour la peau Des méthodes naturelles comme les sprays spagyriques individuels de Zimply Natural permettent de traiter les troubles et de les soulager durablement. Configurer maintenant pour seulement 29,99€ Bien sûr, les causes des problèmes de peau doivent toujours être examinées en profondeur et...

Inscris-toi maintenant à notre newsletter !

Recevoir des contenus pertinents sur le thème de la santé